Test d’endurance glacial

Image 1

Lors de la toute première édition hivernale de la FISHERMAN’S FRIEND StrongmanRun, 1600 concurrentes et concurrents ont affronté la neige et la glace à Villars-sur-Ollon, dans le canton de Vaud. Bravant des températures négatives, les participants ont fait preuve de beaucoup d’endurance et de persévérance sur les 12 kilomètres du parcours de montagne où les attendaient de nombreux obstacles à franchir. Près de 4000 spectateurs ont encouragé les valeureux coureurs qui ont dû défier des fossés remplis d’eau glaciale, des pistes bosselées abruptes et des escalades harassantes. Vêtus de tenues originales, d’innombrables équipes et de participants individuels quelque peu excentriques ont contribué à créer une atmosphère joyeuse et festive.

De spectaculaires obstacles de glace et de neige

Les conditions de la première édition hivernale de la course ont été plus éprouvantes que jamais: froid, glace et neige se sont donnés rendez-vous! Les organisateurs ont dressé sur le parcours 39 obstacles que les concurrents ont dû surmonter en deux rounds avec quelque 700 de dénivelé. Et quels obstacles ! Un toboggan vertigineux fait de glace et de neige a obligé les participants à rejouer «Fast & Furious» sur leur postérieur… «Matrix» a inspiré un filet pétrifié de glace à escalader, et l’épreuve «Patinage artistique» a permis aux concurrents de faire preuve de leur talent. A ceci près que la plupart d’entre eux ont franchi cet obstacle à quatre pattes ou en s’accrochant désespérément aux balustrades.

Image 2

Les plus originaux et les plus rapides

Lors de la course d’hiver, la fantaisie vestimentaire n’a pas connu de limites. D’innombrables concurrentes et concurrents ont adopté des tenues originales et loufoques et se sont présentés sur la ligne de départ déguisés en bonhomme de neige, en grizzly ou encore en yéti. Les participants, souvent regroupés en équipes portant des noms humoristiques ou insolites, ont bravé le froid et les conditions extrêmes en créant sur le parcours une ambiance aussi joyeuse que festive. Les concurrents ont été récompensés, comme toujours, par l’honneur et la gloire, les finalistes par une médaille de «finisher» FISHERMAN’S FRIEND StrongmanRun, et les gagnants du podium par une coupe. Chez les hommes, c’est finalement Pierre-André Ramuz (SUI/1:09:55 ) qui a remporté la course, suivi par Grégoire Rezzonico (SUI/1:10:08) à la deuxième place, et par Pascal Berset (SUI/1:12:47) à la troisième. Chez les femmes, Mirjam Niederberger (SUI/1:24:44) s’est imposée devant Carole Koster (SUI/1:28:20) et Brigitta Mathys (SUI/1:30:11).

Une conclusion très positive pour la première édition d’hiver

Les organisateurs FISHERMAN’S FRIEND et invents.ch tirent un bilan extrêmement positif de l’événement. Philippe Bessire, Managing Director de FISHERMAN’S FRIEND Suisse se montre ravi du déroulement de la course: «C’était la première édition hivernale de la course en Europe. Sa préparation et son organisation ont donc demandé une précision et des efforts intenses. Le fait que la course ait attiré autant de concurrentes et de concurrents et que tout se passe sans la moindre anicroche dans une ambiance aussi festive nous réjouit énormément!»

Après leur course éprouvante et glaciale, les concurrentes et les concurrents ont pu se réchauffer et recouvrer leurs forces avec des boissons chaudes et un repas réconfortant. En fin de soirée, de nombreux participants ont continué à faire la fête, jusqu’aux premières heures de l’aube, à la Recovery Party organisée au Moon Boot Lounge et au bar Plaza el Gringo.

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire