Le marathon le plus difficile de Suisse est en préparation

Les Diablerets, 2 mars 2017. L’hiver est encore très enneigé à Glacier 3000 et pourtant les préparatifs de l’édition jubilaire du Glacier 3000 Run avec le premier marathon sur le glacier tournent à plein régime. A l’occasion du 10ème anniversaire de la course de montagne, les participants peuvent choisir de courir, en plus des 26 kilomètres habituels du parcours de la course, la distance d’un marathon.

Le glacier est très enneigé, les touristes s’émerveillent devant le paysage de rêve immaculé, le cliquetis des télésièges est perceptible, les amateurs de sports d’hiver s’activent sur les pistes, c’est la saison des vacances de ski. Pourtant, à la route du Pillon, là où les remontées mécaniques prennent le départ vers le monde aventureux du glacier, on se prépare à un événement estival tout particulier. Le 5 août, le jubilé des 10 ans du Glacier 3000 Run sera célébré. En plus de la déjà spectaculaire course sur glacier de 26 kilomètres, il y aura un marathon qui ira de Gstaad jusqu’à Glacier 3000. L’infrastructure doit être bien étudiée, la recherche de sponsors est en cours, le comité d’organisation s’occupe des derniers détails du parcours. Le directeur de course, Richard Müller, qui a lui-même participé à de multiples reprises au Glacier 3000 Run, se réjouit de cette édition spéciale. « Après l’habituel parcours jusqu’à Feutersoey, les participants bifurqueront en direction du lac d’Arnon. A partir du lac, il faut grimper jusqu’à l’Alp Seeberg, une montée bien difficile, qui est un avant-goût pour les coureurs de ce qui les attendra plus tard avec l’ascension à partir de Reusch jusqu’à Glacier 3000 », relève Müller. Cette année également, le Comité d’organisation est évidemment tributaire des bénévoles, sans qui l’organisation d’un tel événement ne serait pas possible. « Nous avons besoin cette année de 50 bénévoles de plus que d’habitude en raison de la distance supplémentaire du marathon », précise le président du CO Bernhard Tschannen.


Le marathon rencontre déjà maintenant un vif intérêt sur la scène des courses de montagne, de nombreuses inscriptions sont déjà parvenues pour cette édition spéciale du Glacier 3000 Run. Le coureur local, Helmut Perreten veut également être au départ du marathon. Actuellement, il se prépare pour la saison de courses à pied avec un entraînement de base majoritairement, mais aussi avec des cessions sur tapis roulant. « Je ne fais aucune pause notable dans mes courses durant l’année. L’entrainement représente un investissement de 6 à 9 heures par semaine réparti en 6 sessions. » Il disputera sa première compétition le 12 mars lors du Marathon de ski de l’Engadine, puis une ou deux courses de printemps sur le plat devraient suivre. En juin, il aimerait participer à deux courses de montagne, puis il projette de courir le semi-marathon Hella de Hambourg le 25 juin et le Zermatt-Ultramarathon le 1er juillet, avant de prendre part au Glacier 3000 Marathon. « Je m’en réjouis bien sur tout particulièrement, je ne veux pas manquer ce parcours prestigieux. Je connais le parcours du marathon par tronçons séparés, comme la région autour du lac d’Arnon fait partie de mes trails préférés du Saanenland », ajoute-t-il. Ceux qui veulent déjà penser à l’été malgré les joies hivernales actuelles peuvent s’inscrire pour les courses dans le cadre du 10ème Glacier 3000 Run à l’adresse glacier3000run.ch.

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire